2017 avec Maximilien

Regards d’espérance 2017
Jaisalmer – Rajasthan / Inde
Les Amis de Maximilien Bruggmann

Yverdon, décembre 2016

Chers et fidèles amis,

Pour la première fois depuis que nous partageons l’amitié avec Maximilien, nous allons entrer sans lui dans l’année nouvelle. Sa disparition nous afflige. Elle nous oblige aussi. Avec lui, nous avions formé de beaux projets. Avec lui, nous avions commencé à les réaliser. Sans lui, nous les poursuivrons sans relâche, à sa mémoire et en son honneur.

Première preuve de notre volonté, cette carte de vœux pour 2017, regard d’espérance signé Maximilien Bruggmann. Quelque temps avant sa maladie, comme nous le faisions toujours au beau milieu de l’été, nous avions choisi cette photographie . Ces deux gamins tournés vers un avenir trop souvent incertain, tel est le message qu’il souhaitait vous faire passer pour l’année à venir. Il nous est d’autant plus précieux qu’il ne sera pas le dernier. A l’occasion de chacune des années à venir, nous continuerons à vous adresser les vœux de Maximilien ainsi qu’un message destiné à vous faire partager nos projets et nos prochaines victoires.

Il reste beaucoup à faire pour que Maximilien trouve ou retrouve sa place d’immense photographe dans le cœur de nos contemporains. Ses milliers de diapositives constituent un trésor unique. Avec lui; nous avions commencé à les numériser, les légender, les mettre en ligne. Ce travail va se poursuivre et s’étoffer.

A Yverdon, le jour-même de la cérémonie d’adieu, nous avons constitué un groupe de travail bien décidé à mettre en œuvre notre projet. Il comporte dès aujourd’hui huit membres retenus pour leur fonction, leur compétence et leur engagement. En font évidemment partie Peter, frère et héritier de Maximilien, mais aussi Christian Chédel, propriétaire de l’immeuble où vivait Maximilien et où nous serons autorisés à poursuivre son œuvre. Jean-Claude Bourgeon et « Gazelle » Reymond nous aideront   à légender les photos des voyages sahariens auxquels ils ont participé avec Maximilien. Christophe Blatt, éditeur, nous guidera dans les méandres de l’univers numérique. Roger Juillerat, journaliste, mettra sa plume au service de notre communication. Quant au « grand » André Dutoit et à moi-même, nous serons à la  fois les gardiens du temple et la mouche du coche…

A ce groupe de travail viendront s’agréger des personnes dont nous solliciterons, au  cas par cas, la connaissance ou l’expertise. Certaines ont déjà été contactées, d’autres  le seront bientôt. Nous vous les présenterons au fil des mois à venir.

Dès maintenant, plusieurs projets sont déjà réalisés ou en cours de réalisation :

  • Exposition « Le Sahara de Maximilien Bruggmann » au Musée saharien du Crès (Montpellier) de la mi-novembre à fin janvier. Grâce à Bernard Adell, son fondateur, le vernissage a été un grand succès, suivi par la projection du film de Maximilien, Ombres bleues du Tassili. La salle était comble au point que de nombreux  spectateurs  ont  dû rester debout.
  • Au Musée saharien, plusieurs photos monumentales resteront présentes après la fin de l’exposition, en lien avec la préhistoire et l’art rupestre. De plus, à côté de la grande vitrine consacrée à Théodore Monod, le musée en accueillera bientôt deux autres : l’une consacrée à Maximilien et l’autre à Henri-Jean Hugot, grand spécialiste du Sahara et auteur de la « bible » du Sahara rupestre illustrée par Maximilien.
  • A Ferney-Voltaire au printemps, puis en tournée dans plusieurs villes  européennes, une exposition sur les femmes du Sahara, de la préhistoire à aujourd’hui.
  • A Yverdon-les-Bains, mise en évidence de la « maison de Maximilien » grâce à Christian Chédel, qui nous  permettra  de  poursuivre  notre  travail  dans  l’appartement de  Maximilien  et  qui  désire  transformer  le  hall  d’entrée,  les escaliers  et les couloirs  d’accès  en  exposition  permanente  de ses œuvres.
  • A Yverdon encore, collaboration avec le service culturel de la Ville dans le but de faire entrer Maximilien et son œuvre dans l’histoire et la conscience locales. Plusieurs rendez-vous se dérouleront au début de 2017. Nous vous tiendrons informés.
  • Recensement d’objets ou de documents liés au travail et aux voyages de Maximilien. Plusieurs d’entre vous ont voyagé avec Maximilien ou se sont adressés à lui pour préparer leurs propres voyages. C’est ainsi que Jorg Eberl vient de nous remettre un petit trésor : les cartes sur lesquelles Maximilien traçait ses itinéraires sahariens, dans un univers hostile où toute approximation aurait pu être mortelle. Certains de ces documents seront sans doute présentés au Musée saharien. Les autres trouveront place dans l’univers yverdonnois de Maximilien.

Pour que ne disparaissent pas l’œuvre et la mémoire de Maximilien, nous avons besoin de chacun et chacune d’entre vous.

Restez fidèles à Maximilien en devenant membre de l’association des Amis de Maximilien Bruggmann  ou  en renouvelant votre cotisation annuelle.

Parlez-en autour de vous et n’hésitez pas à nous faire part des idées susceptibles d’enrichir et d’enraciner notre mission   commune.

Un grand merci à tous.

Nous vous adressons nos meilleurs vœux pour une belle et bonne année 2017.

Alex Décotte, président


P.S.: Un remerciement particulier à Patrick Schauenberg, à qui Maximilien faisait appel, depuis de nombreuses années, pour composer et imprimer sa carte de voeux annuelle. Patrick a accepté de poursuivre sa mission, cette année et les suivantes. Belle preuve d’amitié et de fidélité.


Retrouvez ici toutes les cartes de voeux de Maximilien…


Pour nous envoyer un message ou vous (ré-)abonner:

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message