El Beridj

290 El Beridj (Tadrart). — A l'entrée de l'abri, scène de chasse au mouflon. Ce dernier est attaqué par trois chiens, deux rouges et un blanc, dont on ne peut dire si ce sont des sloughis. Du bout de la corne à la queue : 0,20 m.

290 El Beridj (Tadrart). — A l’entrée de l’abri, scène de chasse au mouflon. Ce dernier est attaqué par trois chiens, deux rouges et un blanc, dont on ne peut dire si ce sont des sloughis. Du bout de la corne à la queue : 0,20 m.

292 El Beridj (Tadrart). — Biche-Robert (?) poursuivie par un chien (sloughi ?). Du museau de l'animal à la queue du chien : 0,55 m de longueur.

292 El Beridj (Tadrart). — Biche-Robert (?) poursuivie par un chien (sloughi ?). Du museau de l’animal à la queue du chien : 0,55 m de longueur.

287 El Beridj (Tadrart). — Gravures d'âge bubalin, mais très difficiles à lire. La précision anatomique estici tout à fait remarquable. On identifie cinq bovidés et, à droite, une girafe réalisée postérieurement. Largeur du panneau représenté : 4 m.

287 El Beridj (Tadrart). — Gravures d’âge bubalin, mais très difficiles à lire. La précision anatomique estici tout à fait remarquable. On identifie cinq bovidés et, à droite, une girafe réalisée postérieurement. Largeur du panneau représenté : 4 m.

291 El Beridj (Tadrart). — Grande fresque peinte à l'ocre rouge et blanc. Elle mesure 2,50 m de largeur. On y voit un grand nombre de bovidés peints. Les animaux ont, en moyenne, 0,20 m à 0,25 m de longueur. Leur exécution est parfois très fine (cf. boeuf rouge, en haut, à gauche du centre).

291 El Beridj (Tadrart). — Grande fresque peinte à l’ocre rouge et blanc. Elle mesure 2,50 m de largeur. On y voit un grand nombre de bovidés peints. Les animaux ont, en moyenne, 0,20 m à 0,25 m de longueur. Leur exécution est parfois très fine (cf. boeuf rouge, en haut, à gauche du centre).

293 El Beridj (Tadrart). — Belle gravure naturaliste d'un haut intérêt ethnographique, car si les bovidés nous intéressent par la beauté du trait, les récipients gravés sont extrêmement rares : si on en retrouve un seul caractérisé par son ouverture, il sera possible de le dater. Du même coup, on aurait l'âge de la gravure. Largeur du bloc présenté : environ 2 m.

293 El Beridj (Tadrart). — Belle gravure naturaliste d’un haut intérêt ethnographique, car si les bovidés nous intéressent par la beauté du trait, les récipients gravés sont extrêmement rares : si on en retrouve un seul caractérisé par son ouverture, il sera possible de le dater. Du même coup, on aurait l’âge de la gravure. Largeur du bloc présenté : environ 2 m.

289 El Beridj (Tadrart). — Retour au type d'homme « diabolo ». Cette fresque, peinte à l'ocre rouge et à la peinture blanche, se situe dans un abri profond au plafond bas. On y voit des personnages, un cavalier, des chiens, des chèvres... Un personnage peint en blanc (le « Kokopelli » selon les ethnographes des Indiens) jouant de la flûte. Il mesure 0,15 m de hauteur.

289 El Beridj (Tadrart). — Retour au type d’homme « diabolo ». Cette fresque, peinte à l’ocre rouge et à la peinture blanche, se situe dans un abri profond au plafond bas. On y voit des personnages, un cavalier, des chiens, des chèvres… Un personnage peint en blanc (le « Kokopelli » selon les ethnographes des Indiens) jouant de la flûte. Il mesure 0,15 m de hauteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.