Jabbaren (Algérie)

400 Jabbaren (Tassili-n'Ajjer). — Peinture en blanc de deux personnages dits « tête ronde ». En fait, leur tête est rouge. A droite, noter la « jupette transparente ». Largeur du panneau représenté : 0,78 m.

400 Jabbaren (Tassili-n’Ajjer). — Peinture en blanc de deux personnages dits « tête ronde ». En fait, leur tête est rouge. A droite, noter la « jupette transparente ». Largeur du panneau représenté : 0,78 m.

437 Jabbaren (Tassili-n'Ajjer). — Très beau document montrant bien l'exploitation des parois d'un abri sous roche. Son sol constitue la suite de celui de l'abri voisin. Le grand troupeau de bovidés est caractéris¬tique des belles peintures polychromes de l'époque pastorale et permet de constater l'homogénéité d'une espèce bovine aux robes multiples. Largeur de la dalle représentée : 1,20 m.

437 Jabbaren (Tassili-n’Ajjer). — Très beau document montrant bien l’exploitation des parois d’un abri sous roche. Son sol constitue la suite de celui de l’abri voisin. Le grand troupeau de bovidés est caractéris¬tique des belles peintures polychromes de l’époque pastorale et permet de constater l’homogénéité d’une espèce bovine aux robes multiples. Largeur de la dalle représentée : 1,20 m.

437 Jabbaren (Tassili-n'Ajjer). — Très beau document montrant bien l'exploitation des parois d'un abri sous roche. Son sol constitue la suite de celui de l'abri voisin. Le grand troupeau de bovidés est caractéris¬tique des belles peintures polychromes de l'époque pastorale et permet de constater l'homogénéité d'une espèce bovine aux robes multiples. Largeur de la dalle représentée : 1,20 m.

437 Jabbaren (Tassili-n’Ajjer). — Très beau document montrant bien l’exploitation des parois d’un abri sous roche. Son sol constitue la suite de celui de l’abri voisin. Le grand troupeau de bovidés est caractéris¬tique des belles peintures polychromes de l’époque pastorale et permet de constater l’homogénéité d’une espèce bovine aux robes multiples. Largeur de la dalle représentée : 1,20 m.

436 Jabbaren (Tassili-n'Ajjer). — En bordure d'un reg, un abri dont le fond est constitué par la tranche d'une roche tendre attaquée par l'érosion de l'eau et du vent. Ce sont les portions de rocher formant plafond à hauteur d'homme qui ont conservé le plus de pein¬tures rupestres.

436 Jabbaren (Tassili-n’Ajjer). — En bordure d’un reg, un abri dont le fond est constitué par la tranche d’une roche tendre attaquée par l’érosion de l’eau et du vent. Ce sont les portions de rocher formant plafond à hauteur d’homme qui ont conservé le plus de pein¬tures rupestres.

398 Jabbaren (Tassili-n'Ajjer). — Peinture de l'époque dite des « têtes rondes ». Composition évoquant des « Martiens » modernes. Tous en camaïeux, allant du jaune au brun. Parfois, les têtes sont totalement sphé¬riques. Là, on se sent impuissant à interpréter ce que l'oeil observe et qui ne correspond ni à ce que l'on sait ni à ce que l'on croit. Pas de traits réguliers, pas d'objets familiers. Comme on aimerait comprendre ce que les artistes ont voulu nous dire ! Au centre du panneau, procession de personnages rendus en marron foncé. Sur la tête, des cornes (?) ou des paniers à anse. Les costumes ne sont pas plus faciles à décrire que les têtes. Hauteur du personnage : 0,78 m.

398 Jabbaren (Tassili-n’Ajjer). — Peinture de l’époque dite des « têtes rondes ». Composition évoquant des « Martiens » modernes. Tous en camaïeux, allant du jaune au brun. Parfois, les têtes sont totalement sphé¬riques. Là, on se sent impuissant à interpréter ce que l’oeil observe et qui ne correspond ni à ce que l’on sait ni à ce que l’on croit. Pas de traits réguliers, pas d’objets familiers. Comme on aimerait comprendre ce que les artistes ont voulu nous dire ! Au centre du panneau, procession de personnages rendus en marron foncé. Sur la tête, des cornes (?) ou des paniers à anse. Les costumes ne sont pas plus faciles à décrire que les têtes. Hauteur du personnage : 0,78 m.

398 Jabbaren (Tassili-n'Ajjer). — Peinture de l'époque dite des « têtes rondes ». Composition évoquant des « Martiens » modernes. Tous en camaïeux, allant du jaune au brun. Parfois, les têtes sont totalement sphé¬riques. Là, on se sent impuissant à interpréter ce que l'oeil observe et qui ne correspond ni à ce que l'on sait ni à ce que l'on croit. Pas de traits réguliers, pas d'objets familiers. Comme on aimerait comprendre ce que les artistes ont voulu nous dire ! Au centre du panneau, procession de personnages rendus en marron foncé. Sur la tête, des cornes (?) ou des paniers à anse. Les costumes ne sont pas plus faciles à décrire que les têtes. Hauteur du personnage : 0,78 m.

398 Jabbaren (Tassili-n’Ajjer). — Peinture de l’époque dite des « têtes rondes ». Composition évoquant des « Martiens » modernes. Tous en camaïeux, allant du jaune au brun. Parfois, les têtes sont totalement sphé¬riques. Là, on se sent impuissant à interpréter ce que l’oeil observe et qui ne correspond ni à ce que l’on sait ni à ce que l’on croit. Pas de traits réguliers, pas d’objets familiers. Comme on aimerait comprendre ce que les artistes ont voulu nous dire ! Au centre du panneau, procession de personnages rendus en marron foncé. Sur la tête, des cornes (?) ou des paniers à anse. Les costumes ne sont pas plus faciles à décrire que les têtes. Hauteur du personnage : 0,78 m.

432 Jabbaren (Tassili-n'Ajjer). — Fresque peinte montrant, en ocre rouge, un ensemble de bovidés, d'antilopinés, de personnages. Il se peut que l'artiste ait voulu, non pas représenter de grandes antilopes, mais des chevaux.

432 Jabbaren (Tassili-n’Ajjer). — Fresque peinte montrant, en ocre rouge, un ensemble de bovidés, d’antilopinés, de personnages. Il se peut que l’artiste ait voulu, non pas représenter de grandes antilopes, mais des chevaux.

431 Jabbaren (Tassili-n'Ajjer). — Dans le grand abri de Jabbaren, on peut admirer cette reproduction don’t la grâce, le long cou, la finesse des grandes pattes sont sûrement d'une antilope (?). Le protomé est très bien observé (détail de la photo suivante).

431 Jabbaren (Tassili-n’Ajjer). — Dans le grand abri de Jabbaren, on peut admirer cette reproduction don’t la grâce, le long cou, la finesse des grandes pattes sont sûrement d’une antilope (?). Le protomé est très bien observé (détail de la photo suivante).

420 Jabbaren (Tassili-n'Ajjer). — Scène pastorale peinte en ocre rouge et blanc. Les personnages du centre ont une coiffure très élevée. Il se peut que ce soient des femmes. Les gestes sont élégants, bien observés. La personne au centre mesure 0,21 m de hauteur.

420 Jabbaren (Tassili-n’Ajjer). — Scène pastorale peinte en ocre rouge et blanc. Les personnages du centre ont une coiffure très élevée. Il se peut que ce soient des femmes. Les gestes sont élégants, bien observés. La personne au centre mesure 0,21 m de hauteur.

421 Jabbaren (Tassili-n'Ajjer). — Autre scène buco¬lique. Certaines têtes évoquent celles des « mantes religieuses ”. Peinture ocre rouge et blanc. Largeur du panneau représenté : 0,77 m.

421 Jabbaren (Tassili-n’Ajjer). — Autre scène buco¬lique. Certaines têtes évoquent celles des « mantes religieuses ”. Peinture ocre rouge et blanc. Largeur du panneau représenté : 0,77 m.

429 Jabbaren (Tassili-n'Ajjer). — La « vache de Jabbaren bien identifiée par son pis et sa morpho¬logie. Le mauvais rendu de perspective nous montre une seule corne trop projetée vers l'avant. Il se peut aussi que l'artiste ait voulu reproduire une bête à une seule corne. Le trait barrant le ventre n'est pas de l'époque de la peinture. Ce qui est peut-être aussi le cas du collier. Le corps de la bête, délimité au trait fin d'ocre rouge, est particulièrement beau. De la corne avant au bout de la queue : 0,32 m.

429 Jabbaren (Tassili-n’Ajjer). — La « vache de Jabbaren bien identifiée par son pis et sa morpho¬logie. Le mauvais rendu de perspective nous montre une seule corne trop projetée vers l’avant. Il se peut aussi que l’artiste ait voulu reproduire une bête à une seule corne. Le trait barrant le ventre n’est pas de l’époque de la peinture. Ce qui est peut-être aussi le cas du collier. Le corps de la bête, délimité au trait fin d’ocre rouge, est particulièrement beau. De la corne avant au bout de la queue : 0,32 m.

433 Jabbaren (Tassili-n'Ajjer). — Nous voici revenus au Tadrart Acacous où nous avions vu les premiers personnages portant une sorte de cape sur le dos. Cette peinture en rouge et blanc de Jabbaren nous montre bien le vêtement qui semble maintenu par une ceinture sur la tunique blanche. La tête des deux hommes paraît surmontée par des plumes. Taille réelle.

433 Jabbaren (Tassili-n’Ajjer). — Nous voici revenus au Tadrart Acacous où nous avions vu les premiers personnages portant une sorte de cape sur le dos. Cette peinture en rouge et blanc de Jabbaren nous montre bien le vêtement qui semble maintenu par une ceinture sur la tunique blanche. La tête des deux hommes paraît surmontée par des plumes. Taille réelle.

434 Jabbaren (le grand abri, Tassili-n'Ajjer). — Quatre personnages costumés montrent bien l'extension territoriale de l'ethnie déjà rencontrée dans l'Acacous. Ils tiennent dans la main droite des objets indéfinis¬sables. La peinture blanche domine, l'ocre rouge souligne des détails précis. En bas à gauche, un bovidé peint, bien rendu.

434 Jabbaren (le grand abri, Tassili-n’Ajjer). — Quatre personnages costumés montrent bien l’extension territoriale de l’ethnie déjà rencontrée dans l’Acacous. Ils tiennent dans la main droite des objets indéfinis¬sables. La peinture blanche domine, l’ocre rouge souligne des détails précis. En bas à gauche, un bovidé peint, bien rendu.

425 Jabbaren (Tassili-n'Ajjer). — « L'enfer ». Il est étrange de rencontrer des diablotins cornus qui ne sont, d'après leurs auteurs, ni hommes ni bêtes. A leur origine, le même fantasme que celui qui a peuplé les enfers du Moyen-Orient et d'autres lieux, d'êtres démoniaques. De toute façon ce témoignage constitue un repère sur l'évocation du mal. Hauteur du diablotin au centre gauche : 0,17 m.

425 Jabbaren (Tassili-n’Ajjer). — « L’enfer ». Il est étrange de rencontrer des diablotins cornus qui ne sont, d’après leurs auteurs, ni hommes ni bêtes. A leur origine, le même fantasme que celui qui a peuplé les enfers du Moyen-Orient et d’autres lieux, d’êtres démoniaques. De toute façon ce témoignage constitue un repère sur l’évocation du mal. Hauteur du diablotin au centre gauche : 0,17 m.

420 Jabbaren (Tassili-n'Ajjer). — Scène pastorale peinte en ocre rouge et blanc. Les personnages du centre ont une coiffure très élevée. Il se peut que ce soient des femmes. Les gestes sont élégants, bien observés. La personne au centre mesure 0,21 m de hauteur.

420 Jabbaren (Tassili-n’Ajjer). — Scène pastorale peinte en ocre rouge et blanc. Les personnages du centre ont une coiffure très élevée. Il se peut que ce soient des femmes. Les gestes sont élégants, bien observés. La personne au centre mesure 0,21 m de hauteur.

418 Jabbaren (Tassili-n'Ajjer). — Scène de chasse traitée à l'ocre rouge et composée de trois chasseurs à gauche, dont deux lèvent leur arc dans la main gauche, et un autre l'a posé devant lui. Ils sont dans l'expectative alors qu'à droite, une grosse antilope fuit devant eux. Du museau au bras arrière du dernier personnage : 0,80 m.

418 Jabbaren (Tassili-n’Ajjer). — Scène de chasse traitée à l’ocre rouge et composée de trois chasseurs à gauche, dont deux lèvent leur arc dans la main gauche, et un autre l’a posé devant lui. Ils sont dans l’expectative alors qu’à droite, une grosse antilope fuit devant eux. Du museau au bras arrière du dernier personnage : 0,80 m.

422 Jabbaren (Tassili-n'Ajjer). — Personnage peint en blanc à pagne sombre. Il est suivi par un petit ongulé. On remarque dans ses mains ce qui peut être une faucille » formée d'éclats de silex insérés dans une côte de mammifère. Il porte (?) une sorte de bonnet et une antilope est devant lui. De la queue de la petite antilope au front de l'homme : 0,27 m.

422 Jabbaren (Tassili-n’Ajjer). — Personnage peint en blanc à pagne sombre. Il est suivi par un petit ongulé. On remarque dans ses mains ce qui peut être une faucille » formée d’éclats de silex insérés dans une côte de mammifère. Il porte (?) une sorte de bonnet et une antilope est devant lui. De la queue de la petite antilope au front de l’homme : 0,27 m.

398 Jabbaren (Tassili-n'Ajjer). — Peinture de l'époque dite des « têtes rondes ». Composition évoquant des « Martiens » modernes. Tous en camaïeux, allant du jaune au brun. Parfois, les têtes sont totalement sphé¬riques. Là, on se sent impuissant à interpréter ce que l'oeil observe et qui ne correspond ni à ce que l'on sait ni à ce que l'on croit. Pas de traits réguliers, pas d'objets familiers. Comme on aimerait comprendre ce que les artistes ont voulu nous dire ! Au centre du panneau, procession de personnages rendus en marron foncé. Sur la tête, des cornes (?) ou des paniers à anse. Les costumes ne sont pas plus faciles à décrire que les têtes. Hauteur du personnage : 0,78 m.

398 Jabbaren (Tassili-n’Ajjer). — Peinture de l’époque dite des « têtes rondes ». Composition évoquant des « Martiens » modernes. Tous en camaïeux, allant du jaune au brun. Parfois, les têtes sont totalement sphé¬riques. Là, on se sent impuissant à interpréter ce que l’oeil observe et qui ne correspond ni à ce que l’on sait ni à ce que l’on croit. Pas de traits réguliers, pas d’objets familiers. Comme on aimerait comprendre ce que les artistes ont voulu nous dire ! Au centre du panneau, procession de personnages rendus en marron foncé. Sur la tête, des cornes (?) ou des paniers à anse. Les costumes ne sont pas plus faciles à décrire que les têtes. Hauteur du personnage : 0,78 m.

440 Jabbaren (Tassili-n'Ajjer). — Mains en négatif. Nous avions déjà vu de mêmes messages à l'introduc¬tion. Elles sont émouvantes car elles représentent la marque d'un être humain qui les a posées sur la roche en formulant un voeu. Fut-il réalisé ?

440 Jabbaren (Tassili-n’Ajjer). — Mains en négatif. Nous avions déjà vu de mêmes messages à l’introduc¬tion. Elles sont émouvantes car elles représentent la marque d’un être humain qui les a posées sur la roche en formulant un voeu. Fut-il réalisé ?

438 Jabbaren (Tassili-n'Ajjer). — Détail. Fresque de bovidés de l'époque pastorale peinte à l'ocre rouge et à la peinture blanche. Il y a une prépondérance de mâles. On peut supposer que, dès cette époque, la castra¬tion était connue mais on ignore quelle économie présidait à la gestion de ces grands troupeaux. Le panneau représenté mesure 1,85 m de large.

438 Jabbaren (Tassili-n’Ajjer). — Détail. Fresque de bovidés de l’époque pastorale peinte à l’ocre rouge et à la peinture blanche. Il y a une prépondérance de mâles. On peut supposer que, dès cette époque, la castra¬tion était connue mais on ignore quelle économie présidait à la gestion de ces grands troupeaux. Le panneau représenté mesure 1,85 m de large.

422 Jabbaren (Tassili-n'Ajjer). — Personnage peint en blanc à pagne sombre. Il est suivi par un petit ongulé. On remarque dans ses mains ce qui peut être une faucille » formée d'éclats de silex insérés dans une côte de mammifère. Il porte (?) une sorte de bonnet et une antilope est devant lui. De la queue de la petite antilope au front de l'homme : 0,27 m.

422 Jabbaren (Tassili-n’Ajjer). — Personnage peint en blanc à pagne sombre. Il est suivi par un petit ongulé. On remarque dans ses mains ce qui peut être une faucille » formée d’éclats de silex insérés dans une côte de mammifère. Il porte (?) une sorte de bonnet et une antilope est devant lui. De la queue de la petite antilope au front de l’homme : 0,27 m.

401 Jabbaren (Tassili-n'Ajjer). — L'« Abyssin ». Cette magnifique peinture nous présente un individu aux traits fins, à la chevelure abondante et portant la barbe. Il n'existe pas que des Blancs et des Noirs. Tout un groupe ethnique est formé de Blancs à peau sombre. Ils sont nombreux dans l'est de l'Afrique et ont fréquenté, autrefois, le Sahara.

401 Jabbaren (Tassili-n’Ajjer). — L’« Abyssin ». Cette magnifique peinture nous présente un individu aux traits fins, à la chevelure abondante et portant la barbe. Il n’existe pas que des Blancs et des Noirs. Tout un groupe ethnique est formé de Blancs à peau sombre. Ils sont nombreux dans l’est de l’Afrique et ont fréquenté, autrefois, le Sahara.

401 Jabbaren (Tassili-n'Ajjer). — L'« Abyssin ». Cette magnifique peinture nous présente un individu aux traits fins, à la chevelure abondante et portant la barbe. Il n'existe pas que des Blancs et des Noirs. Tout un groupe ethnique est formé de Blancs à peau sombre. Ils sont nombreux dans l'est de l'Afrique et ont fréquenté, autrefois, le Sahara.

401 Jabbaren (Tassili-n’Ajjer). — L’« Abyssin ». Cette magnifique peinture nous présente un individu aux traits fins, à la chevelure abondante et portant la barbe. Il n’existe pas que des Blancs et des Noirs. Tout un groupe ethnique est formé de Blancs à peau sombre. Ils sont nombreux dans l’est de l’Afrique et ont fréquenté, autrefois, le Sahara.

438 Jabbaren (Tassili-n'Ajjer). — Détail. Fresque de bovidés de l'époque pastorale peinte à l'ocre rouge et à la peinture blanche. Il y a une prépondérance de mâles. On peut supposer que, dès cette époque, la castra¬tion était connue mais on ignore quelle économie présidait à la gestion de ces grands troupeaux. Le panneau représenté mesure 1,85 m de large.

438 Jabbaren (Tassili-n’Ajjer). — Détail. Fresque de bovidés de l’époque pastorale peinte à l’ocre rouge et à la peinture blanche. Il y a une prépondérance de mâles. On peut supposer que, dès cette époque, la castra¬tion était connue mais on ignore quelle économie présidait à la gestion de ces grands troupeaux. Le panneau représenté mesure 1,85 m de large.

438 Jabbaren (Tassili-n'Ajjer). — Fresque de bovidés de l'époque pastorale peinte à l'ocre rouge et à la peinture blanche. Il y a une prépondérance de mâles. On peut supposer que, dès cette époque, la castra¬tion était connue mais on ignore quelle économie présidait à la gestion de ces grands troupeaux. Le panneau représenté mesure 1,85 m de large.

438 Jabbaren (Tassili-n’Ajjer). — Fresque de bovidés de l’époque pastorale peinte à l’ocre rouge et à la peinture blanche. Il y a une prépondérance de mâles. On peut supposer que, dès cette époque, la castra¬tion était connue mais on ignore quelle économie présidait à la gestion de ces grands troupeaux. Le panneau représenté mesure 1,85 m de large.

438 Jabbaren (Tassili-n'Ajjer). — Fresque de bovidés de l'époque pastorale peinte à l'ocre rouge et à la peinture blanche. Il y a une prépondérance de mâles. On peut supposer que, dès cette époque, la castra¬tion était connue mais on ignore quelle économie présidait à la gestion de ces grands troupeaux. Le panneau représenté mesure 1,85 m de large.

438 Jabbaren (Tassili-n’Ajjer). — Fresque de bovidés de l’époque pastorale peinte à l’ocre rouge et à la peinture blanche. Il y a une prépondérance de mâles. On peut supposer que, dès cette époque, la castra¬tion était connue mais on ignore quelle économie présidait à la gestion de ces grands troupeaux. Le panneau représenté mesure 1,85 m de large.

411 Jabbaren (Tassili-n'Ajjer). — Archer, comme ses semblables, peint à l'ocre rouge. Un reste de peinture blanche atteste de l'existence d'un pagne aujourd'hui disparu. Sur l'archer, en bas à gauche, le pagne blancest resté plus visible. Hauteur du personnage au centre : 0,16 m.

411 Jabbaren (Tassili-n’Ajjer). — Archer, comme ses semblables, peint à l’ocre rouge. Un reste de peinture blanche atteste de l’existence d’un pagne aujourd’hui disparu. Sur l’archer, en bas à gauche, le pagne blancest resté plus visible. Hauteur du personnage au centre : 0,16 m.

406 Jabbaren (Tassili-n'Ajjer). — Détail de la photo 403. Des archers aux carquois bien pourvus de flèches donnent l'impression d'attaquer un ennemi. A la lecture de ces scènes on constate que cette ethnie noire se livre enfait à des actes guerriers et non à la chasse.

406 Jabbaren (Tassili-n’Ajjer). — Détail de la photo 403. Des archers aux carquois bien pourvus de flèches donnent l’impression d’attaquer un ennemi. A la lecture de ces scènes on constate que cette ethnie noire se livre enfait à des actes guerriers et non à la chasse.

47N-P49-003
405 Jabbaren (Tassili-n'Ajjer). — Au centre de cet autre détail de la photo 403, un archer tient devant lui, et à bout de bras, un arc curieusement peint en blanc. Il est nettement dolichocéphale, le corps est gracile, très longiligne. Le sexe, masculin, est bien marqué. Au-dessus de lui, légèrement sur la gauche, un superbe bovidé peint à trait fin mais sans colora¬tion de la robe.

405 Jabbaren (Tassili-n’Ajjer). — Au centre de cet autre détail de la photo 403, un archer tient devant lui, et à bout de bras, un arc curieusement peint en blanc. Il est nettement dolichocéphale, le corps est gracile, très longiligne. Le sexe, masculin, est bien marqué. Au-dessus de lui, légèrement sur la gauche, un superbe bovidé peint à trait fin mais sans colora¬tion de la robe.

409 Jabbaren (Tassili-n'Ajjer). — Deux archers courant. De 0,13 m à 0,18 m de hauteur.

409 Jabbaren (Tassili-n’Ajjer). — Deux archers courant. De 0,13 m à 0,18 m de hauteur.

417 Jabbaren (Tassili-n'Ajjer). — Scène de chasse traitée à l'ocre rouge. Une gazelle et une antilope sont poursuivies par des chasseurs.

417 Jabbaren (Tassili-n’Ajjer). — Scène de chasse traitée à l’ocre rouge. Une gazelle et une antilope sont poursuivies par des chasseurs.

417 Jabbaren (Tassili-n'Ajjer). — Scène de chasse traitée à l'ocre rouge. Une gazelle et une antilope sont poursuivies par des chasseurs.

417 Jabbaren (Tassili-n’Ajjer). — Scène de chasse traitée à l’ocre rouge. Une gazelle et une antilope sont poursuivies par des chasseurs.

403 Jabbaren (Tassili-n'Ajjer). — Vue générale d'un autre abri dont les parois sont couvertes de peintures polychromes allant du blanc au marron foncé. On notera qu'il s'agit ici d'hommes à morphologie nette¬ment négroïde. Ils sont presque tous représentés dans une position agressive, courant, très souvent avec l'arc à la main. On notera aussi les structures courbes effilées à l'avant, plus épaisses à l'arrière. La représen¬tation des bovidés reste très naturaliste. Nous sommes toujours à l'époque bovidienne. Largeur du tableau représenté : 2,60 m.

403 Jabbaren (Tassili-n’Ajjer). — Vue générale d’un autre abri dont les parois sont couvertes de peintures polychromes allant du blanc au marron foncé. On notera qu’il s’agit ici d’hommes à morphologie nette¬ment négroïde. Ils sont presque tous représentés dans une position agressive, courant, très souvent avec l’arc à la main. On notera aussi les structures courbes effilées à l’avant, plus épaisses à l’arrière. La représen¬tation des bovidés reste très naturaliste. Nous sommes toujours à l’époque bovidienne. Largeur du tableau représenté : 2,60 m.

403 Jabbaren (Tassili-n'Ajjer). — Vue générale d'un autre abri dont les parois sont couvertes de peintures polychromes allant du blanc au marron foncé. On notera qu'il s'agit ici d'hommes à morphologie nette¬ment négroïde. Ils sont presque tous représentés dans une position agressive, courant, très souvent avec l'arc à la main. On notera aussi les structures courbes effilées à l'avant, plus épaisses à l'arrière. La représen¬tation des bovidés reste très naturaliste. Nous sommes toujours à l'époque bovidienne. Largeur du tableau représenté : 2,60 m.

403 Jabbaren (Tassili-n’Ajjer). — Vue générale d’un autre abri dont les parois sont couvertes de peintures polychromes allant du blanc au marron foncé. On notera qu’il s’agit ici d’hommes à morphologie nette¬ment négroïde. Ils sont presque tous représentés dans une position agressive, courant, très souvent avec l’arc à la main. On notera aussi les structures courbes effilées à l’avant, plus épaisses à l’arrière. La représen¬tation des bovidés reste très naturaliste. Nous sommes toujours à l’époque bovidienne. Largeur du tableau représenté : 2,60 m.

47N-P49-010
403 Jabbaren (Tassili-n'Ajjer). — Vue générale d'un autre abri dont les parois sont couvertes de peintures polychromes allant du blanc au marron foncé. On notera qu'il s'agit ici d'hommes à morphologie nette¬ment négroïde. Ils sont presque tous représentés dans une position agressive, courant, très souvent avec l'arc à la main. On notera aussi les structures courbes effilées à l'avant, plus épaisses à l'arrière. La représen¬tation des bovidés reste très naturaliste. Nous sommes toujours à l'époque bovidienne. Largeur du tableau représenté : 2,60 m.

403 Jabbaren (Tassili-n’Ajjer). — Vue générale d’un autre abri dont les parois sont couvertes de peintures polychromes allant du blanc au marron foncé. On notera qu’il s’agit ici d’hommes à morphologie nette¬ment négroïde. Ils sont presque tous représentés dans une position agressive, courant, très souvent avec l’arc à la main. On notera aussi les structures courbes effilées à l’avant, plus épaisses à l’arrière. La représen¬tation des bovidés reste très naturaliste. Nous sommes toujours à l’époque bovidienne. Largeur du tableau représenté : 2,60 m.

435 Jabbaren (Tassili-n'Ajjer). — Bovidés allant vers la droite. Belle peinture polychrome mettant en relief la précision anatomique, ce qui donne à l'observateur le sentiment d'être réellement en présence d'une scène pastorale. En haut à gauche, structure en « croissant effilé » déjà notée ailleurs : se reporter à la photo 403 du site de Jabbaren.

435 Jabbaren (Tassili-n’Ajjer). — Bovidés allant vers la droite. Belle peinture polychrome mettant en relief la précision anatomique, ce qui donne à l’observateur le sentiment d’être réellement en présence d’une scène pastorale. En haut à gauche, structure en « croissant effilé » déjà notée ailleurs : se reporter à la photo 403 du site de Jabbaren.

400 Jabbaren (Tassili-n'Ajjer). — Peinture en blanc de deux personnages dits « tête ronde ». En fait, leur tête est rouge. A droite, noter la « jupette transparente ». Largeur du panneau représenté : 0,78 m.

400 Jabbaren (Tassili-n’Ajjer). — Peinture en blanc de deux personnages dits « tête ronde ». En fait, leur tête est rouge. A droite, noter la « jupette transparente ». Largeur du panneau représenté : 0,78 m.

424 Jabbaren (Tassili-n'Ajjer). — Gros animal peint à l'ocre rouge sombre. L'absence de cornes frontales fait penser à un fourmilier (?). L'épaisseur des pattes intrigue. De la naissance de la queue au chanfrein : 0,67m.

424 Jabbaren (Tassili-n’Ajjer). — Gros animal peint à l’ocre rouge sombre. L’absence de cornes frontales fait penser à un fourmilier (?). L’épaisseur des pattes intrigue. De la naissance de la queue au chanfrein : 0,67m.

416 Jabbaren (Tassili-n'Ajjer). — Corps d'une autruche peinte en blanc et précédée par un autru¬chon. Largeur du panneau : 2,55 m.

416 Jabbaren (Tassili-n’Ajjer). — Corps d’une autruche peinte en blanc et précédée par un autru¬chon. Largeur du panneau : 2,55 m.

399 Jabbaren (Tassili-n'Ajjer). — Fresque traitée dans le brun sombre. Hauteur du personnage central : 0,32 m.

399 Jabbaren (Tassili-n’Ajjer). — Fresque traitée dans le brun sombre. Hauteur du personnage central : 0,32 m.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.