Dirk Greiner

Versoix dirkgreiner@bluewin.ch

Nous nous sommes rencontrés pour la première fois en décembre 1992 à Jabbaren, sur le plateau du Tassili n’Ajjer.

L’insolite de notre rencontre résidait dans le fait que, voyageant séparément, nous avions fixé la date et l’heure de notre rendez-vous six semaines auparavant, à Genève.

Maximilien arriva de Djanet par l’Akba Tafilalet, Tamrit et Sefar, à pied, en compagnie de Xavier Veuthey, alors directeur pour l’Afrique pour Artou.

Nous – Ira et moi – également de Djanet, également à pied mais par le col de l’Aroum, avec nos ânes chargés des bagages. Puis ce fut la rencontre à Jabbaren : pari tenu et le pastis de bienvenue de Maximilien fut vraiment … très bienvenu !

 Greiner 1

 Petite anecdote : le lendemain matin, nous nous sommes tous réveillés sous une couche de givre qui tenait sur le sable jusqu’à 10 heures du matin. Donc re-pastis, inutile de préciser !

 Greiner 2

Ensuite et après avoir fixé sur la pellicule bon nombre de peintures rupestres, nous redescendîmes tous ensemble le col d’Aroum pour Djanet. Le lendemain, nous repartîmes avec une Toyota Landcruiser, modèle « Djanet », sur la piste d’Illizi pour nous lancer dans une descente vertigineuse: Ihérir et sa cascade improbable de 3 m de haut qui coule au milieu du désert.

 Greiner 3

 Au retour nous nous arrêtâmes au Maader de Dider où se trouvent des gravures rupestres d’une grande beauté, puis ce fut Djanet, Paris (petite rencontre avec Théodore Monod et Henri Hugot dans le cadre du cycle de conférences 1992/93 d’EMENIR à l’Espace Kronenbourg) et finalement Genève.

Quel beau raid ! Quel souvenir inoubliable !

Photos Maximilien Bruggmann

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *